×

Vanille Fraise

vanille fraise

Florence Duranton, propriétaire de Vanille Fraise :

« Les clients sont les artistes » 

« Vanille Fraise »,  sous cette appellation, trois entités dirigées par la pétillante Florence et son fils Enzo. Ils vous accueillent tout au long de votre séjour au sein du village naturiste du Cap d’Agde.

Le snack, le bar et le côté sucré sont parmi les destinations favorites des touristes qui se retrouvent à Port Nature V pour une petite pause gourmande. Issue du monde du spectacle, voyageuse dans l’âme ayant mille idées à la seconde, Florence partage avec nous son histoire, ses dernières trouvailles et l’état d’esprit des lieux.

Bonjour Florence, je te remercie d’avoir accepté de consacrer du temps pour cette interview. Quelle est ton histoire, explique-moi ton parcours ?

Florence Duranton : Je connais le village naturiste depuis que je suis toute petite. Le mari de ma mère avait acheté un appartement sur plan, il me semble dans les années 70, pour venir tous les étés ici. J’ai donc vu toute l’évolution du village. Ma mère est par la suite devenue la propriétaire de cet appartement. C’était les années naturistes, il y avait essentiellement des familles avec leurs enfants.

A ce jour, cet appartement est le mien. Lorsque j’ai hérité de ce dernier, je vivais à Tokyo. Lorsque ma mère était encore présente, nous revenions tous les étés au village. Ma mère n’étant plus là, je pensais le vendre car il ne représentait plus rien pour moi. C’est à ce même moment que j’ai appris par hasard que l’ancienne propriétaire de Vanille Fraise vendait son commerce. Je trouvais cela triste car j’aimais venir prendre ma glace à Vanille Fraise depuis toute petite.  La nuit qui a suivi cette conversation, j’ai rêvé de ma mère qui me disait « Tu ne peux pas vendre l’appartement, c’est ce qu’il te reste qui nous connecte ».

C’est vrai, je me sens chez moi ici.  J’ai donc décidé d’acheter Vanille Fraise en 2013 pour une seule vraie raison : Commencer une belle aventure avec mon fils Enzo. Au départ, je pensais que ce serait juste pour les étés car j’avais encore un travail à l’étranger. Et puis les évènements de la vie ont fait que nous sommes restés à l’année.

Tu as ensuite développé le concept je suppose car au moment de l’achat la structure était plus petite, n’est-ce-pas ?

Oui, il y avait des burgers, des paninis et des glaces, mais tout était concentré sur un seul local. On a tout changé, tout refait, tout optimisé au fils des années. On a également agrandi la carte et changé le matériel.

Aujourd’hui Vanille Fraise se compose de trois locaux distincts. Le côté snack qui est le local principal, le côté bar qui se trouve juste à côté du snack où tu peux t’asseoir pour manger et te rafraîchir et également le côté sucré qui se situe en face. Tous les clients peuvent se mélanger avec leurs consommations à la façon d’un « Food Court ».

Que nous prépares-tu pour cette nouvelle saison ?

La carte du snack ne changera pas spécialement, par contre au côté sucré il va y avoir quelque chose à découvrir qui va être drôle !!! Il faut venir au côté sucré, il y a une surprise que je ne dévoilerai pas !!!

Nous avons également axé nos efforts sur le côté bar qui est en fait une extension de Vanille Fraise. Il y a une terrasse et un comptoir très sympa, des miroirs, des figurines coquines, des lumières et de la musique quand cela sera permis. Ce troisième local est voué à continuer dans l’hiver. Il va être protégé du froid et nous avons installé un grand écran qui va permettre son utilisation en « Sport Café ». Nous diffuserons les matchs de Rugby. Nous y organiserons également des journées ou soirées à thèmes. Pourquoi ne pas regarder un Frankenstein pour Halloween par exemple…

D’après toi, pourquoi la clientèle aime tant venir chez vous ?

Nous parlons plusieurs langues Enzo et moi-même. Je parle japonais, espagnol et anglais, il parle parfaitement anglais et chinois. Nous avons longtemps été des expatriés. On a ce petit avantage qui fait qu’on ne dit pas juste bonjour et merci dans une autre langue.Enzo connaît toutes les nuances et l’humour de ces pays. On a aussi vécu dix ans à Singapour.

Etant installée très longtemps au Japon, je voulais développer leur état d’esprit chez Vanille Fraise : au Japon « le client est roi ». J’ai toujours travaillé comme ça. On ne se fâche pas, on trouve la solution pour faire plaisir au client. C’est la règle d’or. Je tiens vraiment à cette devise qui fait partie de notre succès.

Et puis, tout le monde se retrouve chez nous, sans distinction sociale, nous avons des prix abordables qui correspondent à ce que nous servons. On se donne rendez-vous à Vanille Fraise pour commencer ou finir la soirée, c’est central et jovial.

Au départ, je viens du monde du spectacle et pour moi Vanille Fraise est un peu une scène. C’est comme ça que je le vis : C’est « Showtime » Vanille Fraise !!! Nous ouvrons le rideau, et les clients qui sont les artistes s’amusent !

J’ai hâte de les retrouver, nous serons ouverts 7 jours sur 7 à compter du 09 juin cette saison.

Tu viens du monde du spectacle, si tu étais une danse, laquelle serais-tu ?

Je serais une danse de cabaret, plumes et strass, sexy, glamour…

Enzo et toi, vous avez accepté notre proposition de partenariat, et toute l’équipe de rent4natu vous remercie. Peux-tu indiquer en quoi consiste celui-ci ?

Toutes les personnes qui auront une réservation chez rent4natu recevront un flyer. Sur présentation de celui-ci, il leur sera offert un verre de rosé pour toute commande de nourriture à compter de dix euros.

Enzo et moi-même sommes ravis de ce partenariat et nous accueillerons tout le monde avec un réel plaisir.

Contact Vanille fraise :

FACEBOOK

Author

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*